Fluoroquinolones

liste
mécanisme d'action et spectre
pharmacocinétique
indications
effets secondaires

Fluoroquinolones : listes

Norfloxacine

Zoroxin®

Pefloxacine

Peflacine®

Ofloxacine

Tarivid®

Ciprofloxacine

Ciproxine

 

Mécanisme d'action et spectre

 Mécanisme

inhibition DNA gyrase (topoisomérase II) des bactéries
activité bactéricide

 Spectre anti-bactérien : large

gram -
Coques gram -
N.gonorrhoeae., N. meningitidis., Moraxella catarrhalis (y.c. bêta-lactamase +).
Entérobactéries
Haemophilus (y.c. bêta-lactamase +)
Pseudomonas aeruginosa

gram +

Staphylococcus aureus (y.c. méthicilline-R)
Staphylococcus epidermidis

varia

Chlamydia trachomatis
Mycoplasma.
Legionella.
Mycobacterium* tubercul., kansasii, fortuitum...

ciprofloxacine et ofloxacine seulement

peu actifs

Streptococcus et Enterococcus

activité nulle

Anaérobes

 

Pharmacocinétique

 excellente biodisponibilité orale : > 50 %
(ofloxacine et pefloxacine : > 95 %)

 demi-vie longue : 1 à 2 administrations quotidiennes

 peu de liaison protéique : 14-25 % (sauf enoxacine)

 concentration élevée
urines +++
rein ++
tissu prostatique ++
selles +++

 concentration faible dans le LCR sauf pefloxacine et ofloxacine

 concentration élevée dans macrophages et neutrophiles

 

 élimination

R
NR
R + NR

ciprofloxacine

norfloxacine

ofloxacine

pefloxacine

 X

x : métabolites à élimination rénale

 

 interactions médicamenteuses

ciprofloxacine et pefloxacine augmentent la théophyllinémie (>< norfloxacine, ofloxacine)

diminution absorption orale des quinolones par antiacides, sucralfate, sulfate ferreux et carbonate calcique

la cimétidine diminue le métabolisme de la péfloxacine

chez sujet âgé, valeur pic : * 1,3 à * 3 par absorpiton orale accrue et diminution élimination rénale

 

Indications

 

Nature infection

1er choix
alternatif

intérêt nul

ou non prouvé

Infections urinaires

infections non compliquées

infections compliquées

prostatite

Infections génitales

Gonocoque (urethrite,cervicite)

Chlamydia

 (ofloxacine)

PID

Syphilis

Infections gastro-intestinlaes

gastroentérite bactérienne

portage chronique Salmonella

infection biliaire

neutropénie (prévention)

Infections respiratoires

exacerbation aiguë BPCO

exacerbation mucoviscidose

pneumopathie nosocomiale

pneumopathie extra-hospitalière

pneumopathie par inhalation

légionella, mycoplasma

Infections ostéo-articulaires

infections par gram -

infections staphylococciques

Infections peau tissus mous

Effets secondaires des fluoroquinolones

Effets cliniques

Manifestations

Fréquence

Digestif

nausées, vomissements

douleur

3 - 6 %

diarrhée

S.N.C.

vertiges

céphalées

insomnies

1 - 4 %

délire, hallucinations

convulsions

Cutané

rash

prurit

photosensibilité

0,5 - 2 %

oedème

urticaire, vasculite

Musculo-squelettique

myalgies

arthropathies

RARE

tendinopathies

Interaction médic.

théophylline

caféine

RARE

AINS

Effets biologiques

Hépatiques

> transaminases

2 - 3 %

Hématologiques

leucopénie

0,2 - 3 %

éosinophilie

0,2 - 3 %

Rénaux

hématurie

néphrite interstitielle

RARE

insuffisance rénale

Comparatif des effets secondaires

Digestif
SNC
Cutané
Hépatique
Sang
Rénal
Autres

CIPROFLOX

5
1,6
1,4
4,5
0,4
0,4
0,6

OFLOXACINE

2,9
0,9
0,4
2
0,5
0,8
0,3

PEFLOXACINE

5,6
0,9
2,2
1,8
2,5
0,1
1,5

NORFLOX

4,5
1,7
0,7
NR
NR
NR
1,3

Profil de sécurité

>= autres agents anti-infectieux dans études contrôlées

1,2 à 2,6 % d'arrêts du traitement pour effets secondaires

effets indésirables : 4 à 8 % des traitements

taux identiques chez sujets de plus de 70 ans

 

 

Effets ostéo-articulaires chez les animaux

 toutes les fluoroquinolones induisent des altérations cartilagineuses et des arthropathies chez l'animal en croissance

 importantes variations de susceptibilité entre espèces

 il existe également une toxicité chez l'animal adulte, mais pour des doses et des durées de traitement >

 ils concernent surtout les grosses articulations portantes

 

Tendinopathies achilléennes

+- 50 observations en France

pefloxacine > ciprofloxacine, ofloxacine, enoxacine

principalement au cours des 5ers jours du traitement

douleur, signes inflammatoires locaux
+- arthropathie tibio-tarsienne

pour 7 observations bien colligées

5 : pefloxacine, 2 : ofloxacine.
4 : unilatérale, 3 : bilatérale.
âge : 49 - 86 ans.
délai : 1 jour - 5 mois.
3/7 : rupture ; 1/7 : correction chirurgicale.

histologie:

nécrose, fissure, oedème, néovascularisation, pas d'infiltrat inflammatoire
non spécifique
lésions analogues dans un tendon non rupturé

Rp :

arrêt fluoroquinolone, repos, immobilisation.

 

 

Mécanismes de l'atteinte articulaire

anomalies micro- et macroscopiques de la couche intermédiaire du cartilage articulaire

fissures, bulles, vésicules, érosions , disparition des chondrocytes

les lésions du cartilage superficiel sont toujours secondaires à une atteinte des couches intermédiaires

en cas épanchement intra-articulaire : liquide "mécanique"

variation selon les espèces et les quinolones

évoque lésions dégénératives d'arthrose

toxicité directe ou médiéé par des cytokines sur le chondrocyte, sur la substance fondamentale ?.

début

créé en novembre 1993

Page principale